Comment affiner le Munster ?

Vous adorez savourer le fromage Munster de temps en temps à cause de sa saveur et de son odeur. Saviez-vous cependant comment affiner le Munster ? Vous répondrez non certainement.

Pour affiner le Munster, rien n’est bien compliqué. Vous devez simplement suivre les différentes étapes de l’affinage afin d’obtenir un bon résultat. Faites la découverte de celles-ci.

A lire également : Top Boy saison 3 : Netflix confirme la date de sortie

Affiner le Munster : phase du développement de la croûte

Pour affiner le Munster, il est capital de connaître certaines informations. Ainsi, retenez que le développement de la croûte du Munster se fait différemment.

Tout dépend aussi de la stratégie que l’affineur a utilisée. Il faut simplement savoir qu’au début de l’affinage, le Munster doit être nettoyé avec de l’eau salée et de l’alcool. Assurez-vous que vos mains soient vraiment propres.

Lire également : Conversion de kilomètres en milles nautiques, convertir : convertir : km en NM

Après cette phase, vous procéderez au brossage du Munster. Cette action permet à la croûte de jouir d’un développement homogène observable sur toutes les parties externes du fromage.

N’oubliez surtout pas de retourner le fromage afin d’obtenir le résultat qu’il faut. Sachez que les ustensiles dont vous vous servez pour affiner le Munster doivent être très propres afin d’empêcher les bactéries de se développer.

Affiner le Munster : phase de l’évolution de la pâte

Quand vous mettez le Munster dans la cave, retenez que vous devez le maintenir dans des conditions adéquates. Ainsi, la pâte pourra bien développer ses saveurs exquises.

Sur ce, la température appropriée est de 11 °C. Il vous faut un taux d’humidité très précis. Vous aurez besoin également des pigments rouges et des champignons à l’intérieur des murs afin de bien affiner le Munster.

Si vous respectez scrupuleusement toutes ces étapes, le fromage Munster ne tardera pas à être prêt. En effet, les réactions biochimiques s’accroissent à l’intérieur du fromage.

C’est pour cela que vous devez veiller à la température, au niveau d’oxygène ou à l’humidité de la cave. Dans le cas contraire, vous constaterez des variations dans le mécanisme d’affinage du fromage.

Les différentes variétés de fromages à affiner

Vous retrouverez dans les restaurants une multitude de fromages ayant chacun une saveur appropriée. C’est en raison de la technique utilisée par l’affineur que les saveurs de ces fromages affinés sont différentes.

Parlant de variété de fromage, vous pouvez retrouver par exemple les fromages à pâte molle. Dans cette catégorie, il y a le Munster, le brie et le camembert…

Une autre variété renvoie aux fromages persillés. Cette catégorie regroupe les fromages comme le roquefort, le bleu d’Auvergne et la fourme d’Ambert.

Outre ces variétés, vous pouvez avoir les fromages à pâte pressée cuite. Il s’agit là du comté, d’emmental ou du gruyère.

Vous verrez également les fromages à pâte non cuite. Ceux-ci regroupent le reblochon, le gouda ou la mimolette.