Remède anti-ronflement : 5 astuces de grand-mère qui marchent

Remède anti-ronflement : 5 astuces de grand-mère qui marchent

Près de 60 % des hommes sont victimes de ronflements chaque nuit et pour les femmes, c’est quasiment ¼ d’entre elles. Cela fait ainsi beaucoup de personnes qui, durant leur sommeil, ont les voies respiratoires qui les font ronfler de manière intempestive.

Le problème des ronflements durant votre sommeil

Les ronflements proviennent d’une malformation de la cloison nasale, d’allergie, ou encore de la présence de polypes. Cela peut, en effet, causer une obstruction des voies respiratoires aux personnes qui souffrent de ces soucis.

A découvrir également : Crémation et incinération : le corps se soulève-t-il durant le processus ?

Sur le long terme, des troubles de la santé peuvent survenir à cause du ronflement durant le sommeil. Troubles cardiaques mais aussi risques élevés d’hypertension sont autant de problèmes de santé qui peuvent survenir après des années de ronflement.

Les ronflements vont aussi avoir des répercussions sur le sommeil de votre partenaire qui va être très gêné par ces bruits. Son sommeil sera très largement affecté et parfois, les nuits seront difficiles. Ce qui pourra aussi avoir des conséquences sur sa santé au fil des années.

A voir aussi : Comment consommer le pollen ?

Pour garantir un sommeil de qualité à vous-même et à votre partenaire, des remèdes naturels existent. Voyons ensemble quelques astuces pour préserver votre santé et celle de votre conjoint ou de votre conjointe.

<img class="aligncenter size-full wp-image-324" src="https://www.paranormalnews.fr/wp-content/uploads/hfvfunlkfgg-scaled.jpg" alt="Remède anti-ronflement : 5 astuces de grand-mère qui marchent

" width="1200" height="800" />

Les 5 remèdes de grand-mère qui peuvent limiter les ronflements du sommeil

Dans votre lit, le sommeil peut ainsi être très agité à cause des ronflements. Quelles sont les astuces qui peuvent vous aider à retrouver un sommeil reposant ?

L’utilisation de gingembre

Pour commencer, le gingembre est un allié de choix pour lutter contre le ronflement. Même si son odeur et son goût ne plaisent pas à tous, il sera très efficace pour votre gorge et votre respiration.

Ainsi, tentez de prendre une tisane de gingembre avant de filer au lit. Le gingembre va alors lubrifier et protéger votre pharynx pendant votre sommeil.

Les huiles essentielles comme la menthe poivrée

Les huiles essentielles sont souvent utilisées dans de nombreuses situations, notamment au lit, pour se décompresser. Ici, les huiles essentielles comme l’huile de menthe poivrée, mais aussi, de lavande, d’eucalyptus, ou encore de bois de cèdre permettent d’ouvrir vos voies respiratoires.

Pour ce faire, diluez de l’huile essentielle dans de l’eau et vaporisez sur le lit et l’oreille ce mélange !

L’argile, parmi les meilleurs remèdes naturels

Une des autres astuces de grand-mère est l’argile. Utilisé pour les problèmes de peau, le cataplasme d’argile peut aussi permettre de décongestionner les sinus, et donc de limiter le ronflement.

Positionnez l’argile en cataplasme sur la gorge et les sinus, 10 minutes avant le coucher.

D'autres astuces de grand-mère : la fleur de Bach

Pour ne pas ronfler et détendre les muscles respiratoires, vous pourrez vous faciliter le sommeil, et ainsi réduire le ronflement avec la fleur de Bach. 

Quelques gouttes dans de l’eau ou un spray en pharmacie à mettre sous la langue permettent cela. La contre-indication est de ne pas l’utiliser pour les femmes enceintes (les huiles essentielles aussi), les enfants et les personnes sujettes à l’alcoolisme.

Les dernières astuces de grand-mère : le bicarbonate de soude

Enfin, il est possible de faire une pulvérisation à base de sel marin, d’eau et de bicarbonate de soude alimentaire dans le nez, avant d’aller au lit pour nettoyer les voies respiratoires.

Les facteurs à prendre en compte pour réduire les ronflements

Au-delà des astuces de grand-mère efficaces, vous devez comprendre les différents facteurs qui peuvent contribuer aux ronflements. En identifiant ces éléments, vous serez en mesure d'adopter des mesures préventives adaptées.

L'un des principaux facteurs pouvant causer ou aggraver les ronflements est l'obésité ou le surpoids. Effectivement, l'accumulation excessive de graisse au niveau du cou et de la gorge peut entraîner un rétrécissement des voies respiratoires pendant le sommeil, favorisant ainsi les vibrations sonores caractéristiques du ronflement.

Il est donc recommandé d'adopter une alimentation équilibrée et de pratiquer régulièrement une activité physique afin de maintenir un poids santé et limiter les risques de ronflement.

La position dans laquelle vous dormez peut aussi jouer un rôle dans vos problèmes de ronflement. Dormir sur le dos a tendance à provoquer un affaissement des tissus au niveau du fond de la gorge, ce qui obstrue partiellement les voies respiratoires et augmente ainsi le risque de ronfler. Privilégiez plutôt la position latérale, c'est-à-dire dormir sur le côté gauche ou droit, pour favoriser un meilleur flux d'air et réduire les ronflements.

L'alcool et le tabac sont deux facteurs à prendre en compte lorsqu'il s'agit de réduire les ronflements. Effectivement, la consommation excessive d'alcool entraîne une relaxation excessive des muscles du pharynx, ce qui peut provoquer l'obstruction des voies respiratoires pendant le sommeil. Limitez donc votre consommation d'alcool avant de vous coucher.

Quant au tabac, il irrite les muqueuses des voies respiratoires, entraînant ainsi une inflammation qui peut obstruer partiellement ou totalement les voies respiratoires pendant la nuit. La meilleure solution est donc d'arrêter de fumer pour améliorer votre santé globale et limiter les problèmes liés aux ronflements.

Ces astuces de grand-mère combinées à une prise en compte approfondie des facteurs sous-jacents peuvent grandement contribuer à la réduction des ronflements. N'hésitez pas à consulter un professionnel de la santé si vos problèmes persistent afin de trouver une solution adaptée à votre situation spécifique.

Des conseils supplémentaires pour un sommeil paisible et sans ronflements

Des conseils supplémentaires pour un sommeil paisible et sans ronflements

En plus des remèdes de grand-mère mentionnés précédemment, il existe d'autres conseils qui peuvent vous aider à retrouver un sommeil paisible et réduire les ronflements. En voici quelques-uns :

Une bonne hygiène de sommeil consiste à respecter des heures fixes. Évitez aussi les siestes prolongées pendant la journée, car cela peut perturber votre cycle du sommeil.

Créez un environnement propice au repos en maintenant votre chambre dans le noir complet, en éliminant les sources de bruit perturbatrices et en utilisant une literie confortable.